fv6
Rouyn-Noranda, ville de sensations !
Vendredi, 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Actualités 

Toutes les actualités RSS
NAV CANADA : tout indique une conclusion écrite à l’avance
Mardi, 6 novembre 2018

De nombreux acteurs de l’aviation ainsi que des secteurs socio-économiques ont profité du passage de NAV CANADA (NAV) à Rouyn-Noranda afin de dénoncer leur processus en lien avec la coupure des services consultatifs de vol (FSS) de nuit à l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda. Une décision injustifiée qui met en péril la sécurité des voyageurs et le potentiel de développement économique régional.

La suppression de ce service essentiel implique qu’aucun employé ne sera présent la nuit pour communiquer avec les pilotes et répondre rapidement à des situations d’urgence la nuit à Rouyn-Noranda et à Val-d’Or. « On éteint la lumière sur la région pour les vols de nuit. D’un point de vue de sécurité, les transporteurs sont unanimes, le service est absolument nécessaire. De plus, les échos reçus de NAV en 2016 stipulaient que les services seraient pourtant maintenus », s’exclame la mairesse de Rouyn-Noranda, Mme Diane Dallaire.

Cette diminution de services représente aussi une menace pour le développement présent et futur de l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda. La possibilité d’attirer de nouveaux transporteurs deviendra ardue, voire impossible, en l’absence de ce service. En conséquence, une coupure dans un secteur aussi névralgique, aux répercussions évidentes, limitera assurément le développement économique régional. « Il y a un réel consensus régional, mais nous avons l’impression d’entretenir un dialogue de sourds avec une entreprise qui ne tient aucunement compte de la réalité sur le terrain », renchérit la mairesse.

« Considérant que l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda est l’un des plus importants après Montréal et Québec, qu’adviendra-t-il des plus petits aéroports dans les régions du Québec qui ont les mêmes services, si nous leur laissons prendre cette décision? », questionne Mme Dallaire, qui se dit inquiète des répercussions possibles sur l’ensemble des régions de la province et du Canada.

Un processus biaisé
« Notre confiance est sérieusement ébranlée ce soir, alors que NAV tient une opération de relations publiques en plein milieu d’un processus de consultations, et ce, afin de réitérer le bien-fondé de la coupure. C’est tout simplement inacceptable », s’exclame Mme Dallaire.

L’argument économique de NAV ne tient pas du tout la route. D’une part, les transporteurs se disent prêts à continuer de payer les frais associés aux services de nuit. D’autre part, NAV fait des profits faramineux. En 2017, la compagnie a retourné 60 M$ en ristourne aux transporteurs, en plus de connaître pour une 5e année consécutive une augmentation des mouvements aériens.
 

Ville de Rouyn-Noranda  100, rue Taschereau Est, C.P. 220, Rouyn-Noranda, Qc J9X 5C3 | Tél.: 819 797-7110 enveloppe ou par courriel