fv6
Dimanche, 8 décembre 2019
Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Actualités 

Toutes les actualités
Des trucs pour bouger en milieux ruraux
Vendredi, 20 novembre 2015

Extrait d'un article publié sur le site WIXXMAG, un magazine en ligne. Dans cet article, on prend Rouyn-Noranda comme exemple en matière d'organisation des sports et loisirs.

Il est souvent plus facile de bouger en ville qu’à la campagne. Mais comment les 9 millions de Canadiens (30% de la population) qui vivent dans les régions rurales et éloignées du pays se débrouillent-ils pour demeurer actifs? Voici quelques pistes!

L’endroit où l’on habite a une incidence directe sur notre mode de vie. Contrairement à leurs camarades des milieux ruraux, il est plus facile pour les petits citadins d’aller à l’école à vélo ou à pied, école souvent située à proximité d’installations sportives modernes qui incitent à la pratique d’une activité physique sur une base régulière. Voici de petits trucs pour bouger en dehors des grands centres.

1. Faire beaucoup avec ce qu’on a

Selon une étude de l’Institut nationale de santé publique du Québec, les enfants, mais surtout les adolescents, ont une propension naturelle à se réunir autour d’une activité physique pour nourrir leur besoin de socialisation. À la campagne, les distances freinent parfois la spontanéité de ces rassemblements. Pour les parents, transformés en taxis, un effort supplémentaire doit être fourni pour encourager ces réunions où sport et plaisir vont de pair. Raison de plus pour profiter au maximum des installations sportives que l’on possède sous la main.

La plupart des villages disposent soit d’une piste d’athlétisme, soit d’une patinoire, du moins d’un gymnase scolaire, d’un parc, d’une aire de jeux, d’une piscine municipale, autant de lieux de rencontre qui permettront aux jeunes de bouger ensemble tout en s’amusant, cela en dehors des heures de classe, voire en semaine sur l’heure du midi, évitant ainsi d’avoir à se déplacer sur de longues distances.

À Rouyn-Noranda, par exemple, la municipalité propose une grille tarifaire de ses installations avantageuse pour les familles situées en zone rurale. Une manière, en quelque sorte, d’encourager l’activité physique en offrant moins d’infrastructures sportives, certes, mais beaucoup plus accessibles pour les familles de tous les revenus. Un à zéro pour la campagne.

2. S’adapter à son environnement

Les forêts, les champs, les rivières, les montagnes, sont des terrains de jeux sans égal où il est possible de se réinventer à chaque sortie, et ce tout à fait gratuitement. La nature peut être synonyme d’aventure et l’aventure, les jeunes en mangent!

Pratiquer une activité physique en milieu rural, c’est faire preuve d’imagination, mais surtout c’est s’adapter à son environnement. Si on ne dispose pas sous la main d’une piscine olympique, peut-être avons-nous en retour la possibilité de se baigner dans mille et un lacs sécuritaires où le plaisir n’en sera pas moindre. Il faut tirer profit des spécificités de l’environnement où l’on habite. À nouveau, la municipalité de Rouyn-Noranda, qui regroupe une zone urbaine et neuf communautés rurales, l’a bien compris.

« La réalité dans nos villages, à Rouyn-Noranda, c’est qu’il y a toujours à proximité un sentier pédestre ou une piste de ski de fond où les gens peuvent se rendre facilement et gratuitement. Ici, tu vas retrouver davantage d’activités qui touchent le plein air, entre autres, la pêche. À la municipalité, nous tentons de facilité l’accès à ces activités, en balisant des sentiers ou en appuyant les regroupements de citoyens qui souhaitent organiser une sortie en canot ou un tournoi de pêche», note Martin Rochette, coordonnateur des activités en sport et loisir à Rouyn-Noranda.

Sans compter que les grands espaces verts sont particulièrement propices aux activités plus difficiles à organiser en ville, par exemple le géocaching. Cette activité en plein air combine l’utilisation des nouvelles technologies et le plaisir de bouger. En se laissant guider par un GPS, le jeune « géocacheur » tente de retrouver des « trésors » cachés ici et là dans la nature, sous un arbre, une roche, en bordure d’un ruisseau. Une activité, en somme, quasi impossible à réaliser sur un grand boulevard commercial. De quoi rendre jaloux les citadins qui habitent dans une tour d’appartements. Deux à zéro pour la campagne.

Lire l'article complet >>>

Ville de Rouyn-Noranda  100, rue Taschereau Est, C.P. 220, Rouyn-Noranda, Qc J9X 5C3 | Tél.: 819 797-7110